Après quelques semaines dans le Berry, et sans avoir du tout pris de retard dans notre chronique mensuelle, nous voilà donc en mesure de vous parler de notre mois de février berrichon !

Ce mois a fort malencontreusement été pauvre en photos de paysage, notre belle région d'adoption n'ayant pas été fort clémente avec nous...

Nous aurons tout de même eu deux-trois couchers de soleil pas trop trop vilains.

Chasseneuil en Berry, le 1er mars

La fin du mois de février s'est déroulée en Picardie, puis à Paris, au parc des expositions de Versailles où nous avons réalisé notre première exposition photo à l'occasion du Salon de l'agriculture !

Les Chambres d'agriculture nous ayant invitées à l'occasion de la journée Berry sur le stand de la région Centre, nous avons exposé, parlé d'Histoire(s) de charrues et d'assiettes avec moults badauds, interrogé les dits-badauds sur leur vision du patrimoine culinaire du Berry, et organisé un petit jeu de découverte de quelques spécialités au nom insolite : le chanciaux, les couilles d'ânes et le genouillet n'ont plus de secret pour les visiteurs du salon ! 

(nous nierons avec vigueur toute tentative de désinformation visant à faire croire que cet article a été écrit en avril)

Ce mois de février aura donc été marqué par des épisodes pluvieux dont nous n'avons pas jugé bon de garder la trace photographique, nos appareils photos étant étonnament peu friands d'un taux d'humidité trop élevé.

Il faudra donc vous contenter de quelques photos au faux air ensoleillé.

Le mois de février aura également vu son taux de déjeuner-sur-la-terrasse-au-soleil chuter drastiquement, passant brutalement de deux à zéro.

À nouveau, ces moments inoubliables non passés à déjeuner dehors n'ont pas été immortalisés.

Et puis est arrivé ce moment fatidique où nous avons décidé de nous approprier cette pluie, d'exploiter ce temps dégradé, bref, de faire nôtre cette dépression atmosphérique berrichonne tenace pour tourner notre vidéo de présentation Ulule...

Que n'avions-nous pas fait, voici qu'il se met soudainement à faire beau ! Pire, certains semblent penser que le printemps montre déjà le bout de son nez...

Au bord du désespoir, prêtes à nous renverser des seaux d'eau sur la tête pour le bien de notre cause, un épisode neigeux est heureusement arrivé à la rescousse, et nous a permis de démontrer une fois pour toutes que non, dans le Berry, il ne fait pas TOUJOURS beau !